Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • : Vive la création !!
  • Contact

Recherche

Archives

5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 13:22

« S'il me fallait décrire d'un mot le phénomène de la vie - l'expérience de la vie - je choisirais le mot conscience. La conscience a pour véritable conséquence d'imposer la notion de temps à un univers qui, lui, est immuable. »
Buckminster Fuller


Scientifique, artiste, humaniste, designer, écologiste, inventeur, cartographe, économiste, gai compagnon, génie sont quelques uns des principaux qualificatifs utilisés par ceux qui ont eu la chance de rencontrer Buckminster Fuller.
Plus que jamais (mais d'après lui, il est déjà presque trop tard..), nous pourrions nous inspirer de ses concepts animés par une vision globale et harmonieuse du monde. Cinquante ans d'expériences marquantes qui l'ont décidé à batir une science du design universel, sa contribution à l'humanité, destinée en partie à concevoir et planifier pour une population en constante augmentation des infrastructures respectueuses des besoins des hommes et de la planète. Infrastructures économes en matières premières et en énergie humaine, dont la beauté tient plus du génie de la conception (et de son action pour l'homme) que de l'objet lui-même.
Parmi ses travaux les plus remarquables :
la carte Dymaxion (1943), substitution de la carte du monde classique, où les continents prennent leur véritable importance et apparaissent solidaires au milieu d'un unique océan;
la Dymaxion car (1935), DS d'avant-garde extrêmement stable, d'une capacité de onze personnes, ne consommant que 10 litres/100km (à l'époque, un exploit...) et capable de faire demi tour sur place en braquant à 180°;
la 4-D house, maison qui semble flotter autour d'un axe central, pesant moins de 3 tonnes (contre les 150 tonnes habituelles) et très bon marché (1928, thème de la mobilité dans l'habitat qui inspira le mouvement archigram dans les années 60 et revient en force aujourd'hui)
le dôme géodésique à structure constituée d'hexagones, forme structurelle la plus porteuse par rapport à sa surface, s'assemblant très rapidement et transportable tout aussi facilement...
cette carte globale des réseaux d'energie pour une meilleure répartition et utilisation des réserves mondiales...

Pour en savoir (beaucoup) plus sur la vie et l'œuvre de Buckminster Fuller, lisez cette série d'entretiens passionnants donnés à Robert Snyder dont  l'édition française, “Scénario pour une autobiographie”, est parue aux éditions Images modernes (2004) avec une excellente traduction de Didier Semin.
Ceci fait, vous vous demanderez sans doute pourquoi si peu des conceptions révolutionnaires de Fuller ont été appliquées. Pourquoi les hommes ne voient jamais le génie quand il est sous leurs yeux. Pourquoi l'humanité avoue son impuissance face aux grands défis alors que toutes les solutions, paraissent-elles trop avant-gardistes, existent.
L'avant-garde n'est-elle pas cette petite partie d'un groupe dont le rôle est de détecter (et éviter) les mauvaises surprises ?
Respect Monsieur Fuller !


* Dymaxion

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans art et architecture
commenter cet article

commentaires

Les Interviews

Catégories