Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • : Vive la création !!
  • Contact

Recherche

Archives

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 00:10
Frau Im Mond Otto Hunte
Je ne résiste pas à l'envie de vous présenter cette affiche, œuvre d'un des piliers du cinéma expressionniste allemand dans les années 20 : Otto Hunte. Architecte et décorateur, il est surtout connu pour ses collaborations avec Fritz Lang notamment sur « Metropolis » (1927) et « Frau Im Mond » (1929, « Une Femme Sur La Lune »), film pour lequel Otto Hunte réalisa cette illustration qui ne fut finalement pas retenue pour la sortie en salles. Dommage !

Frau Im Mond de Fritz Lang
Ci-dessus, l'affiche officielle du film lors de sa sortie en 1929.

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans graphisme
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 17:34

Ephémère et jetable car souvent conçu pour une soirée, le flyer a été paradoxalement une des formes les plus créatives du street marketing et dans les années 90, le théatre d'une orgie graphique jouissive. Comme si la durée de vie très limitée du support  incitait le graphiste à se lâcher totalement, tenter des expériences..
Ces beaux éphémères, souvent anonymes (non signés) mais toujours réalisés par de vrais amoureux du print-design, feront donc l'objet d'une rétrospective non exhaustive dans Graphic Soul. Si un auteur reconnait son œuvre, qu'il me le signale ! Je me ferai un plaisir de le créditer...

Aujourd'hui, les soirées Prozac Trax qui eurent lieu au Rex-Club et au Queen (Paris) à la fin des années 90.



Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans graphisme
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 09:55
Dessin tiré de « Spirou et Fantasio, le groom vert-de-gris » (dessin Olivier Schwartz, © Dupuis)

Amateur de bonne BD, vous n'avez sûrement pas manqué en 2008 le magnifique album de Spirou et Fantasio « Le journal d'un ingénu » par Emile Bravo (éditions Dupuis). Couronné entre autres par le prix ”Essentiel” à Angoulème 2009,  « Le journal d'un ingénu » situait l'action en 1939. La menace nazi se précisant, notre héros allait connaitre ses premières amours et ses premières peines dans un monde devenu fou.
« Le groom vert-de-gris », pré-publié dans le journal de Spirou depuis le N°3697 (du 18 février 2009) en est la suite sans en être la suite ! L'action se situe bien trois ans plus tard, en 1942, alors que l'armée allemande occupe la Belgique mais les similitudes avec « Le journal d'un ingénu » s'arrêtent là (hormis des relations pour le moins tendues entre Spirou et Fantasio) ! Pour le reste, changement de dessinateur : Olivier Schwartz, l'auteur des « Enquêtes de l'inspecteur Bayard » dont le dessin m'évoque à la fois Rob Vel, jijé, Franquin à ses débuts ainsi que le regretté Chaland (à l'origine du projet dans les années 80 dont s'inspire « Le groom vert-de-gris ») ; Un scénariste dédié : le grand Yann
(« les Innommables », les désopillants « Bob Marone », « La patrouille des libellules », l'épisode 3 de Théodore Poussin « Marie Vérité » ...) ; Une nouvelle coloriste : Laurence Croix à la gamme chromatique légèrement plus étendue que Delphine Chedru pour le précédent opus... Un style radicalement différent donc ! Des cases truffées de loufoquerie et de clins d'œil (apparitions de Quick et Fluke, du Cirage de Jijé, d'un aviateur prénommé Buck...) contrastant avec les thèmes abordés (collaboration, trahison, faux-semblants, confiance...), pour ce qui s'annonce être un excellent épisode de nos deux héros... vivement mercredi !!! (épisodes 3,4 et 5 à suivre prochainement dans les numéros 3699 à 3701 du journal de Spirou, chaque mercredi, 2 euros 30)

Pour voir la bande-annonce, cliquez ici :
http://videos.france5.fr/video/iLyROoafJjGs.html


Dessin tiré de « Spirou et Fantasio, le groom vert-de-gris » (dessin Olivier Schwartz, © Dupuis)


 
Dessin tiré de « Spirou et Fantasio, le journal d'un ingénu » (dessin et scénario d'Emile Bravo, © Dupuis)


Couverture de l'album « Spirou et Fantasio, le journal d'un ingénu » (dessin et scénario d'Emile Bravo, © Dupuis)
Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans bande dessinée
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 12:00

Pour sa 23e édition, le Festival International du Film de Fribourg en Suisse s'est paré d'une bien belle affiche, représentative du kaleïdoscope cinématographique proposé. Du 14 au 21 mars, ce ne sont pas moins de 60 films regroupés en six thèmes qui seront projetés : 13 films indiens récents, 12 films brésiliens docu et fictions tournés dans des favelas, un hommage à Franscisco Lombardi (Pérou) à travers une dizaine de ses œuvres, six fictions traitant de la mafia en Asie, huits raretés des années 70 où il est questions de la vengeance de la femme suite à une agression sexuelle (un genre qui se développa autour du monde en même temps que les mouvements féministes) et enfin un panorama du cinéma nigérian, géant méconnu de la planète “wood“. Devenu premier producteur de fiction au monde avec plus de 2000 titres produits par an, le Nigéria applique pour le cinéma le pragmatisme et l'entreprenariat qui le propulsera probablement au leadership économique du continent africain dans les prochaines décennies : salles de cinéma trop peu nombreuses (moins de 10 pour 130 000 000 d'habitants), places trop chères, rues peu fréquentables la nuit tombée, dictature militaire... autant de raisons qui ont fait naitre le phénomène “home video”, des cassettes de plus ou moins bonne qualité vendues entre 100 et 300 nairas (1 à 3 euros), ou des films à regarder sur son téléphone portable pour moins d'un euro qui parlent de sujets proches des préoccupations des Nigérians (l'Amour, la famille, le Sida, la sorcellerie...). Produits en deux semaines en moyenne ces films souvent très médiocres mais bénéficiant d'un quasi monopole se vendent jusqu'à 150 000 exemplaires au Nigéria et  commencent à s'exporter massivement via internet. A suivre donc...
Enfin, plusieurs séances de court-métrages seront proposés.
A noter que la liste des douze films en compétition sera dévoilée le 4 mars sur le site du festival



Visuels © FIFF / Inventaire, Neveu & Verdu

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans cinéma
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 22:59

Le dessinateur Emmanuel Kerner est l'invité du mois de Lezinfo, blog très sympa consacré aux illustrateurs de tous horizons. Dessinateur de presse avant tout (de L'affiche en 1997 - où je l'ai rencontré - au New York Times en passant par Libération ou Science et Vie Junior), Emmanuel Kerner a su imposer un style et un univers très personnels où la malice n'est jamais loin...
J'en profite donc pour te saluer Emmanuel et ressortir du placard deux de tes anciens dessins* pas piqués des vers ;-)

le portfolio d'Emmanuel Kerner :
http://www.costume3pieces.com/fr/galerie/Kerner/portfolio/




* Paru dans L'Affiche, le magazine des autres musiques N°48 daté septembre 1997.


* Paru dans L'Affiche, le magazine des autres musiques50 daté novembre 1997.
Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans graphisme
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 00:00
En 1983, le groupe Tears For Fears sortait un album d'une bonne teneur contestataire malgré leur look new wave : « The Hurting » (La blessure) abritait en effet quelques perles dont le hit  « Change » qui fit la renommée du groupe, mais surtout, « Mad World », qui repris par Gary Jules pour la bande-annonce du jeu video « Gear Of War » puis dans la B.O. du film culte « Donnie Darko » de Richard Kelly (2001) devint un succès planétaire. C'est cette version “clippée” par le génial Michel Gondry (« Human nature », « Soyez sympa, rembobinez »...) que je vous propose de regarder si vous avez raté ça à l'époque... Tant de légèreté pour traiter des sujets graves : la classe !



http://garyjules.com/media/videos.php?p=47


Je me suis également fendu d'
une petite traduction...

« Tout autour de moi, des visages familiers

Des endroits usés, des visages usés
Prêts dès le matin pour leur marathon quotidien
Allant nulle part, allant nulle part...
Les larmes emplissent leurs lunettes
Aucune expression (...)
Je me cache la tête pour noyer mon chagrin
Aucun lendemain (...)

...Et je trouve ça un peu étrange,

Je trouve ça un peu triste que
Les rêves dans lesquels je meurs
Soient la plus belle chose de ma vie (...)
Je trouve cela dur à te dire,
Je trouve ça dur à supporter
Quand les gens tournent en rond
C'est  un monde très très fou (...)

Les enfants attendent le jour où ils seront heureux

Joyeux anniversaire ! joyeux anniversaire !
Formaté pour ressentir ce que les enfants doivent ressentir
S'assoir et écouter...s'assoir et écouter...
J'allais à l'école et j'étais très nerveux
Personne ne me connaissait (...)
Bonjour maîtresse ! dites-moi quelle est ma leçon
Regarde au fond de moi (...)

Et je trouve ça un peu étrange,

Je trouve ça un peu triste que
Les rêves dans lesquels je meurs
Soient la plus belle chose de ma vie (...)
Je trouve que c'est dur à te dire,
Je trouve ça dur à supporter
Lorsque les gens courent en rond
C'est un monde très très fou...monde
Agrandis ton monde
Monde fou »

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans musique
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 12:12

Los Angeles, 1969. Cinq ans se sont écoulés depuis la révolte sanglante des Noirs de Watts faisant des dizaines de morts et un millier de blessés. Cinq années ponctuées de barbarie (l'assassinat de Malcolm X, la guerre au Vietnam qui prélève un lourd tribu chez les jeunes) et d'émeutes (Washington en 65, Chicago et Cleavelend en 66, San Francisco et Detroit en 67...). Des noirs qui se sont radicalisés et rapprochés de la jeunesse blanche américaine qui ne veut pas non plus de cette société opprimante, consumériste et impérialiste (une manifestation réunit 250 000 personnes pour dénoncer les crimes de guerre commis par les soldats américains à My Lai où plusieurs centaines de civils ont été exterminés...). C'est dans ce contexte pour le moins tendu qu'Antonioni nous livra en 1970 sa vision de l'Amérique à travers un road movie d'une beauté soutenue : l'errance de deux rebelles, l'espace d'une journée, hors du tumulte des villes et de la violence des hommes. L'occasion pour Antonioni de nous offrir une scène d'amour parmi les plus belles de l'histoire du cinéma. Moment éphémère et constrastant dans la vie d'une jeunesse sacrifiée depuis la nuit des temps.


Ci-dessus : Daria Halprin et Mark Frechette, les deux héros du film. © Warner Bros. / MGM

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans cinéma
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 12:00
Michel Maffesoli*, professeur à la Sorbonne a publié un article très intéressant dans le journal « La Tribune ».
En voici deux extraits, plein d'espoir pour l'humanité...

« (...) La crise est dans nos têtes, pas forcément d'une manière consciente. Mais d'une manière prégnante, un autre imaginaire se met en place. C'est d'abord dans les mentalités que s'opèrent les grandes transformations, que surgit un autre paradigme, que s'élabore une autre façon d'être-ensemble. Avec l'esthétisation de l'existence, avec l'art se capillarisant dans la vie quotidienne, l'accent est remis sur le qualitatif et le refus du saccage productiviste. Au sérieux du productivisme moderne se substitue un ludique ambiant. (...) »

« (...) L'ambiance créatrice caractérise, osons le mot, la postmodernité. Ce n'est pas la première fois que la création est le moteur principal de la culture : “Quattrocento", Florence la belle, Vienne fin de siècle, XVIIe siècle français... Pourquoi ne pas admettre qu'un tel idéal de créativité meut en profondeur l'imaginaire social. Après l'usure de l'usage, on verrait revenir le non-nécessaire, le désir du superflu. On retrouverait le sens de l'inutile, l'importance, en son sens fort, du spirituel. L'irrépressible prégnance du luxe qui est, étymologiquement, non fonctionnel. En ce qu'il traduit la "luxation" d'un corps social rechignant à la totale marchandisation du monde. (...) »

*Michel Maffesoli vient de publier le livre « Apocalypse » (CNRS Editions, 2009).

Source : http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org
Merci JP ;-)
Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 16:10

Nouvelle exposition à partir du 27 février au Musée du graphisme de Breda en hollande : « Who sets the standard ? »
tous renseignements en anglais ou hollandais (gasp !) à cette adresse :
http://www.graphicdesignmuseum.nl/nl/home/3 se penche sur l'influence decisive de l'industrialisation et des développements technologiques sur l'image dans le design. Une occasion de découvrir ce musée unique (ouvert depuis juin 2008) consacré au graphisme à travers une exposition rétrospective du design hollandais, des ateliers et concours, un espace enfants...



Photo © Marcel van den Bergh

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans graphisme
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 18:17

Connaissez-vous Talk Talk ?
Oui, ceux du bien nommé « Such A Shame”, cette soupe infâme qu'on nous servait dans les années 80. Curieusement, ce groupe est à l'origine de deux des plus beaux albums du début des années 90 : « Spirit Of Eden » (1988) et « Laughing Stock » (1991). Expérimentaux tout en conservant leur âme rock, ces disques sont les précurseurs du mouvement post-rock, lorgnant vers l'électronique et une conception plus artistique, plus improvisée de la musique, à l'instar du jazz. En tous cas, ils sont de ceux qui vous hérissent les poils de bras d'émotion...
Quant à la pochette de James March, il en émane une poésie mélancolique et une originalité artistique qui reflètent bien la teneur musicale de cet album essentiel. (vous aurez remarqué que les plumages des oiseaux représentent les continents de notre monde)

Pour écouter quelques perles (« New Grass » puis « Myrhman »),  cliquez ci-dessous :
http://www.youtube.com/watch?v=LuYNidNgQic#
http://www.youtube.com/watch?v=ckNZljhwLfs#

...de l'album « Spirit Of Eden », le titre « I Believe In You » :
http://www.youtube.com/watch?v=_cIWsQuYVeg#


Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans musique
commenter cet article

Les Interviews

Catégories