Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • Graphic Soul : Le blog de Pascal Quehen dédié à la création sous toutes ses formes.
  • : Vive la création !!
  • Contact

Recherche

Archives

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 12:06
Extraits d'une passionnante interview du sculpteur Alain Kirili par Josyane Savigneau publiée dans Le Monde daté du 5 septembre.
« Je pressens depuis longtemps ce surgissement particulièrement violent du kitch dans l'art. (...) Le kitch est un art de pacotille, de simulacre. Et il signale un monde à son image. (...) Derrière l'art kitch, il y a un homme kitch, une société kitch, fondée sur l'escroquerie et la simulation. Elle est incarnée aujourd'hui par les banquiers, avec leurs salaires extravagants et leurs bonus injustifiables. Ce qui n'empêche pas les gouvernements de les renflouer. (...)
J'espère que seront enfin prises des décisions éthiques de régulation, sinon la planète va droit vers une crise de confiance majeure envers toutes les “valeurs”, y compris esthétiques. (...)
En dépit de ce chaos, la création trouve des moyens d'affirmation magnifiques. Dans tous les domaines d'expression, la communauté d'artistes se retrouve, se soutient encore plus intensément. (...) Le pouvoir symbolique de l'art authentique résiste au leurre des faux-semblants en mettant à nu la relation de l'émotion et de la forme. »

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 15:56
Quand on veut être vraiment révolutionnaire, il faut forcément être très créatif ! Mais cela ne va malheureusement jamais sans heurts avec l'ordre établi. Pour illustrer ceci, je vous propose de découvrir, au-delà des opinions de chacun, un homme d'exception.
De 1983 à 1987, Thomas Sankara, celui que l'on surnomme le Che africain, a bousculé les préjugés et les carcans quand il fut président du Burkina Faso* (anciennement Haute-Volta) : émancipation de la femme et parité politique, auto-suffisance alimentaire, refus de la Françafrique et des aides internationales.. Cela lui coûta la vie.
Cet excellent documentaire en 3 parties de Robin Shuffield retrace, pour la première fois, son histoire.








Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:06
Extraits du texte du sociologue Edgar Morin paru dans le journal le Monde daté du 13 juin 2009.

« Il y a (...) quelque chose (...) qui ne se trouve dans aucun programme politique, c'est la nécessité positive de changer nos vies, non seulement dans le sens de la sobriété, mais surtout dans le sens de la qualité et de la poésie de la vie. »

« Le calcul appliqué à tous les aspects de la vie humaine occulte ce qui ne peut être calculé, c'est à dire la souffrance, le bonheur, la joie, l'amour, bref, ce qui est important dans nos vies et qui semble extra-social, purement personnel. Toutes les solutions envisagées sont quantitatives : croissance économique, croissance du PIB. Quand donc la politique prendra t-elle en considération l'immence besoin d'amour de l'espèce humaine perdue dans le cosmos ? »

« L'instauration de nouvelles solidarité est un aspect capital d'une politique de civilisation (...). La voie existentielle serait celle d'une réforme de vie, où viendrait à la conscience ce qui est obscurément ressenti par chacun, que l'amour et la compréhension sont les biens les plus précieux pour un être humain et que l'important est de vivre poétiquement, c'est à dire dans l'épanouissement de soi, la communion et la ferveur. »

« Quand un système n'est pas capable de traiter ses problèmes vitaux, soit il se désintègre, soit il produit un métasystème plus riche, capable de les traiter : il se métamorphose. »

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 17:43

Voici un court film montrant le grand philosophe indien Jiddu Krishnamurti (1895-1986).

Et pour ceux dont la langue d'Albion n'évoque que phonétique barbare (;-), voici la traduction :

« Nous verrons comment il est important d'amener l'esprit humain à faire une révolution radicale. La crise est une crise de la conscience. Une crise qui ne peut plus accepter les vieilles normes, les vieux modèles, les anciennes traditions. Et étant donné le monde actuel, avec toute la misère, les conflits, la brutalité destructrice, les agressions..., l'homme est resté tel qu'il était. Il est encore violent, agressif, avide, compétiteur et il a construit une société le long de ces lignes. »

Merci à Carola pour m'avoir fait découvrir cette vidéo ;-)


Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 16:09

Voici une courte interview que j'ai faite avec Ma Solange Oussou pour le Gri-Gri International, du rappeur Mokobé. Il a organisé le 29 mars dernier une marche et une collecte solidaire pour les sans-papiers (... qui payent leurs impots !!!) de la bourse du travail à Paris. Respect !

Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 12:00
Michel Maffesoli*, professeur à la Sorbonne a publié un article très intéressant dans le journal « La Tribune ».
En voici deux extraits, plein d'espoir pour l'humanité...

« (...) La crise est dans nos têtes, pas forcément d'une manière consciente. Mais d'une manière prégnante, un autre imaginaire se met en place. C'est d'abord dans les mentalités que s'opèrent les grandes transformations, que surgit un autre paradigme, que s'élabore une autre façon d'être-ensemble. Avec l'esthétisation de l'existence, avec l'art se capillarisant dans la vie quotidienne, l'accent est remis sur le qualitatif et le refus du saccage productiviste. Au sérieux du productivisme moderne se substitue un ludique ambiant. (...) »

« (...) L'ambiance créatrice caractérise, osons le mot, la postmodernité. Ce n'est pas la première fois que la création est le moteur principal de la culture : “Quattrocento", Florence la belle, Vienne fin de siècle, XVIIe siècle français... Pourquoi ne pas admettre qu'un tel idéal de créativité meut en profondeur l'imaginaire social. Après l'usure de l'usage, on verrait revenir le non-nécessaire, le désir du superflu. On retrouverait le sens de l'inutile, l'importance, en son sens fort, du spirituel. L'irrépressible prégnance du luxe qui est, étymologiquement, non fonctionnel. En ce qu'il traduit la "luxation" d'un corps social rechignant à la totale marchandisation du monde. (...) »

*Michel Maffesoli vient de publier le livre « Apocalypse » (CNRS Editions, 2009).

Source : http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org
Merci JP ;-)
Repost 0
Published by Pascal Quehen - dans Philosophie
commenter cet article

Les Interviews

Catégories